@xé libre > Côté Jardin >


Commenter, partager, conserver... :        Commenter     Flux RSS Envoyer Imprimer     Réduire le texte   Agrandir le texte     Partager sur Facebook   Partager sur MySpace !      

 

Jenny Holzer,
« Je lis ta peau »

A l’occasion du Festival d’Automne à Paris

 

Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière

47, bd de l’Hôpital

75013 Paris

Tous les jours de 8h30 à 18h30

Entrée libre

http://www.festival-automne.com/

 

Jusqu’au 4 novembre 2001

Pour la trentième édition du Festival d’Automne, l’américaine Jenny Holzer présente une installation dans le chœur de la Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière. Celle-ci consiste en un pilier de 36 mètres de haut, orienté vers les points cardinaux, sur lequel défilent, en français et en anglais,  des extraits de ses textes.

Ces extraits sont issus des textes qu’elle a inscrits dans ou sur divers espaces depuis ses débuts. Les mots sont constitutifs de l’œuvre de Jenny Holzer. Et si elle refuse d’être considérée comme un écrivain, elle reconnaît être issue de l’art conceptuel incarné par Joseph Kosuth, à cette différence près que Kosuth utilisait le langage comme reflet tautologique de l’art, alors que Jenny Holzer, de son côté, se réfère au monde qui l’entoure. Elle cherche par ce biais à produire une critique –parfois violente- de la réalité.

 

Ainsi, « Truism » date des années 1977-79 et consistait en plus de deux cent aphorismes écrit au Bic sur papier, imprimés puis placardés dans les rues de Manhattan. Comme dans les textes qui suivent, Jenny Holzer cherche à refléter l’idéologie politique, consumériste et populaire ambiante, reprenant le style des « phrases-choc » chères aux médias sur un ton assez provocant.

Entre 1978 et 1982, elle compose les « Inflammatory Essays », puis « Living » (1980-82), « Survival » (1983-85) etc, qui seront désormais présentés en grand format sur des écrans lumineux (comme à la Salpêtrière), projetés sur des bâtiments, gravés dans la pierre ou coulés dans le bronze, et exposés dans le monde entier.

Avec Lustmord (1993-95), elle utilisera le corps humain comme support de ses textes traitant des viols commis durant la guerre en ex-Yougoslavie, écrits à la fois du point-de-vue de la victime, de l’observateur et du violeur…

Puis vinrent « Erlauf » (1995), « Arno » (1996), « Blue » (1998) et enfin « OH » (2001), ce dernier étant présenté jusqu’au 30 septembre 2001 au CAPC de Bordeaux. « OH » évoque l’adolescence, la grossesse, la naissance, les rapports mère-fille… le texte investit la nef du musée, recouvrant le sol de longues bandes de panneaux lumineux, ne se rendant lisible que depuis les mezzanines.

A la Salpêtrière, les phrases défilent sur le pilier selon un chemin ascendant, s’arrêtant parfois pour rendre les mots plus lisibles… là aussi, le texte ne se dévoile que progressivement.

  

Tous les textes de Jenny Holzer visent à interpeller le spectateur, à le faire réfléchir sur cette accumulation d’informations à laquelle il est confronté au quotidien, sur cette imposante quantité de panneaux d’affichage qui cherchent à s’imposer au sein de l’espace urbain. Par leur familiarité avec l’aspect des panneaux publicitaires lumineux, les œuvres de Jenny Holzer attirent notre attention, pour mieux la tourner vers des réflexions plus profondes sur l’homme.

Jenny Holzer a obtenu le Lion d’Or du meilleur pavillon lors de la Biennale de Venise de 1990.

 

Dans le cadre de cette exposition étaient prévues des projections de ses textes sur des monuments parisiens, malheureusement annulées (reportées ?) du fait du plan Vigipirate.

Florence Cheval

Quelques citations :

Our times are intolerable

Protect me from what I want

Humanism is obsolete

Government is a burden on the people

Eating too much is criminal

Deviants are sacrificed to increase group solidarity

Romantic love was invented to manipulate women

 

Quelques-unes de ses oeuvres pour le web :

http://adaweb.walkerart.org/project/holzer/cgi/pcb.cgi?truism

http://www.cs.uiowa.edu/~herman/imghome/jholzer.html

http://mfx.dasburo.com/art/truisms/

http://mfx.dasburo.com/art/truisms.html

http://imoax1.unimo.it/demo/Tru.html

http://www.udc.es/dep/lx/cac/sopirrait/sr056.htm

 

Voir aussi :

http://www.geocities.com/Paris/Rue/5047/

http://adaweb.walkerart.org/context/artists/holzer/holzer0.html

http://www.barbarakrakowgallery.com/artists/holzer/holzer.html

http://artnetweb.com/guggenheim/mediascape/holzer.html


LES NEWS

PARTENARIAT

IMAGES ALEATOIRES

PUB