Commenter, partager, conserver... :        Commenter     Flux RSS Envoyer Imprimer     Réduire le texte   Agrandir le texte     Partager sur Facebook   Partager sur MySpace !      

Medjugorje et « Medjugorje », le cas de l’apparition de la « Vierge Marie » en Bosnie-Herzégovine ; Les Guerres de la Vierge, une anthropologie des apparitions, par Elisabeth Claverie, Nrf Essais, 2003.

Medjugorje, village croate de l'Herzégovine (Sud de la Bosnie), est le lieu d'un pèlerinage depuis plus de vingt-cinq ans. Non seulement, nous sommes individuellement interloqués par cette `révélation´, qui accueille à l'heure d'aujourd'hui chaque année de centaines de milliers de chrétiens, de part le monde, qu'ils soient américains, canadiens, italiens, français, japonais, etc. dans les caillasses inhospitalières des Balkans bosniaques. Notre monde critique et notre raison nous ont habitué à mépriser toute forme de superstition religieuse. Comment serait-il possible de nos jours qu'une apparition ait lieu ? Ne s'agit-il pas d'une projection ou d'une hallucination collective ? Ou plutôt ne pourrait-on pas regarder cet évènement comme une phénomène exemplaire de ce que nous appelons le phénomène religieux ?

Elisabeth Claverie, anthropologue et directeur de recherches à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, à Paris, a tenu le pari audacieux de faire l'analyse des différents dispositifs qui nous permettent de passer d'une simple anecdote vécu par deux jeunes adolescentes à une ferveur cosmopolite d'un nouveau lieu sacré. Plus d'un siècle après les fameuses apparitions de la Vierge à la bergère Bernadette Soubirou dans une grotte proche de Lourdes, d'autres apparitions continuent encore actuellement de nos jours de se manifester dans différents lieux du monde, comme San Damiano, près de Plaisance en Italie.

Tout commença le 24 juin 1981, un an après la mort de Tito, par une exclamation d'une jeune fille de quinze ans adressée à sa amie, dans la Yougoslavie encore socialiste : « Regarde ! La Vierge ! ». Le hameau de Bijakovici, proche du village Medjugorje, ne comporte pas plus d'une dizaine de fermes, où la plupart sont tenus par des femmes et leurs enfants pour une exploitation de la culture du tabac et des vignes. La plupart des hommes sont immigrés en Allemagne pour gagner leur vie. En l'espace de dix ans, Medjugorje va devenir une ville, elle sera relativement épargné pendant la guerre civile de 1991-5, même si de nombreux membres de familles participeront et perdront de leurs proches, de leurs frères, de leurs cousins, etc. dans ce chaos guerrier de tous contre tous. De nombreux épisodes émaillent la trame de ce lieu consacré saint, des interrogatoires du parti socialiste, de l'incarcération du prêtre franciscain de l'église, des tensions ecclésiastiques entre la communauté des franciscains qui s'occupent de l'église et l'évêque de Mostar (clergé régulier vs clergé séculier), entre les franciscains eux-mêmes, des fantômes des deux charniers de la deuxième guerre mondiale entre Croates Oustachis et Serbes qui hantent la mémoire de ces habitants, des tensions de la déchirure de la guerre civile, entre croates et serbes d'abord, entre croates et musulmans en alliance contre les Serbes de Bosnie ensuite, et finalement entre les Croates et les Musulmans dans le destruction du pont de Mostar, chef lieu de la région. Le contexte politique est, le moins que l'on puisse dire, chargé dans cette société rurale patriarcale dominée par des clans et des histoires de familles. Une conjonction de deux mouvements créa le succès de cette transformation d'un simple bourgade des Balkans en un lieu de dévotion internationale, de Medjugorje à `Medjugorje´ : d'une part la mobilisation individuelle et collective des croyants de par le monde, que ce soit de la part de simples fidèles ignorant tout de la situation politique, de la part d'idéologues politiques et parfois fascisants, appartenant à des mouvements extrémistes de la droite chrétienne ou encore de la part des réseaux religieux, proche ou non du Renouveau charismatique et d'autre part la focalisation sur le `lieu´ pour les habitants de la région.

L'intérêt de ce livre est qu'il ne vise pas simplement d'observer simplement les croyances en l'existence d'être surnaturel mais, comme Elisabeth Calvarie le dit elle-même, « de comprendre comment des acteurs affrontés à des urgences pratiques - comme de se tourner vers un être surnaturel invisible placé en position d'extériorité radicale pour lui demander quelque chose en dernier recours - s'adressaient à lui, à l'aide de quelles ressources de la langue et de quelles médiations du monde. » (p.31) L'emploi du pronom elle emploie la reconnaissance d'un quelque chose, évoquant ainsi de manière usuelle une personne absente dans des situations temporellement ou qualitativement incompatibles. Medjugorje  devint le lieu spatio-temporel d'une entrée dans un autre monde pour tenter un côtoiement avec elle par l'approche des médiateurs voyants et des réarrangements intérieurs. A l'heure d'aujourd'hui, cette apparition de la Vierge se cristallise encore quotidiennement sur les lieux et selon une fréquence d'une ou de plusieurs fois par année aux yeux des voyants qui furent témoins et protagonistes de ce phénomène surnaturel. Il est aussi intéressant de noter que la position de l'Eglise catholique romaine est passé du terme statutaire de l'absence de supernaturalité à la non-présence de supernaturalité , expliquant une certaine tolérance pour une apparition non encore avérée et validée par les institutions catholiques.

Cet ouvrage magistral sur le phénomène d'apparition nous ouvre à une certaine intelligence d'une situation politico-religieuse toujours contemporaine de l'Herzégovine actuel. Non qu'il s'agisse de dépister uniquement les causes et les maux historiques qui ont ravagé et séparent les différentes communautés religieuses de l'ex-Yougoslavie, ni non plus de donner des explications sur le surnaturel, mais bien plus, Elisabeth Calvarie a mené une enquête raffinée sur la complexe fabrication d'un lieu saint. Ouvrage à conseiller à tous ceux qui s'intéressent au phénomène religieux en ex-Yougoslavie comme ailleurs dans nos temps de détresses et de virulences religieuses.

 

Dimitri Jageneau

 

Les Guerres de la Vierge, une anthropologie des apparitions, par Elisabeth Claverie
Gallimard , Nrf essais (octobre 2003), Broché - 452 pages, ISBN : 2070763900, 25€

 Acheter ce livre sur FNAC.COM !

Les messages Mensuel de la Vierge de Medjugorje : www.medjugorje.org/olmmsgfr.htm

Medjugorje sur Wikipédia : fr.wikipedia.org/wiki/Medjugorje

Lire notre article  : 20 ans, une guerre et après ?

Lire notre article  : Sta Ima - Ex Yougoslavie, d'un Etat à l'autre

REAGIR à l'article dans le forum

Sommaire de la rubrique


LES NEWS

PARTENARIAT

IMAGES ALEATOIRES

PUB